jeudi 2 mars 2017

L'Aventureux Jerry Khan-Descence | Episode 2 : La Rencontre

Découvrez ici la suite des aventures de Jerry Khan-Descence, que vous avez pu découvrir dans le numéro 1 ! 
Et si vous ne l'avez point lu, rendez-vous dans l'onglet "Fioulzines" de ce blog !

Préambule : Aux dernières nouvelles, Psylvia La Fée Payèche, mettait un gros bocson intergalactique dans son propre monde avant de s’évader pour finir sur le sol de la Terre. Le dernier mot du premier épisode fut « Extermination ». Avant de rattraper l’Histoire du Jerry khan Descence, Psylvia est tout d’abord une enragée. Prise entre-deux feux de ses deux mondes, elle vit à contre-courant dans sa dualité de fée semi-humaine. Hargneuse et sentimentale, qui aurait cru que nos anges gardiens puissent être aussi bipolaires ? L’O.F.U , l’Organisation des Fées Unies la recherche activement. Un contrat pour sa capture est même mis en place pour cause de haute trahison et de divulgation de secrets intergalactiques. Autrement dit, Psylvia est dans une course contre la montre entre le fait qu’elle soit à la recherche du dernier héros de notre ère avant ses comparses, et qu’elle doit se sauver les miches de ses compatriotes agressives. Au moment du deuxième épisode de l’Aventureux Jerry Khan-Descence, Psylvia est à l’Aube de sa quête...   

jeudi 13 octobre 2016

Station à votre service !

Coucou ! Quelques nouveautés tombant telles des feuilles d'automne et venant annoncer la fin de... RAH ! Faut-il en permanence trouver des formulations de phrases qui se veulent poétiques et météorologiques ? Non ? Alors passons à l'essentiel !
  • La maquette du numéro 2 arrive très bientôt à son comble, nous allons voir ce que ça donne à l'impression, fignoler les deux-trois trucs qui restent et le Fioul va pouvoir voir le jour, en papier et en encre !
  • Nous avons lancé une campagne non pas pour 2017, mais pour l'impression de ce second numéro, qui contient 52 pages, soit 12 de plus que son prédécesseur (ha quand même !). Un beau rejeton, dont voici un aperçu-suspense (épileptiques, tournez-vous) :

Vous pouvez retrouver le lien Ulule dans l'onglet "Faire un don", 
ou cliquer sur le cochon à gauche ;-)
  • Une boutique est désormais à votre disposition : vous pouvez, pour le moment, faire l'acquisition du premier numéro et même du second (en pré-commande), pour la modique somme de 2€ par livret. Par la suite, des goodies rigolos mais inutiles viendront rejoindre la vitrine : badges, t-shirt, mugs, cagoules, moufles, pince-nez, tongs à talons...
Voilà voilà ! C'était Bartoche pour la météo des insomniaques ! Amis, bonsoir !

mardi 13 septembre 2016

Le Chevalier Idrill

Oyez oyez ! Le charognard ne devrait pas tarder à revenir se poser dans tes tavernes préférées. Peut-être même qu'il sera devancé par le Chevalier Idrill, vu la vitesse à laquelle les auteurs du Fioul s'activent pour... Hey, mais, attends voir, ne me dis pas que tu ne connois guère le Chevalier Idrill ?

N'es-tu jamais tombé sur ses incroyables récits, dont les aventures sont époustouflantes et... Mais va donc voir par ici : facebook.com/chevalieridrill !


Ce projet d'édition de BD est lancé par Triton, dont tu as déjà pu lire les pages de "Loser" dans le numéro 1 du Fioul. Ce jeune fripon lance une campagne de financement participatif pour la publication de son premier album, un roman graphique de 200 pages mêlant aventure et humour dans un univers héroïque/fantaisiste. Et tu peux l'aider par tous les moyens ! En revendant ta bicoque et en lui versant le montant gagné, ou en faisant la promotion du projet sur un zeppelin. N'hésite donc pas à faire une petite balade sur sa page, et à harceler tes contacts pour qu'ils fassent de même. T'es top chouette ! Bisous.

mardi 17 mai 2016

TIRELIRE PINPON

Ça y est, les numéros un sont lancés. Imprimés, distribués, parachutés. Et déjà le numéro 2 est en cours de mise en page ! Comme la distribution a plutôt bien marché, et que les critiques sont ma foi plutôt bonnes, on est assez ravis. C'est prouvé scientifiquement, ça fonctionne vraiment ! Selon une étude de recherches de l'Université d'Harvard, le Fioul est bon pour la santé.

Alors, c'est reparti pour un tour, que les idées fusent et les papiers soient encrés ! Pour cela, il nous faut rassembler quelques écus pour le matériel et l'impression. Nous optons pour le fait de distribuer nos fanzines gratuitement ou à prix libre, afin qu'ils soient accessibles à tous, et aussi parce que nous faisons cela pour le plaisir. Mais si le contenu mérite pourboire selon vous, alors nous vous en serons gré, cela nous apportera un sacré coup de pouce à l'élaboration du fanzine. C'est pour cela que nous avons mis en place une cagnotte en ligne, en attente d'avoir une vraie tirelire sur un éventuel stand se trouvant dans un éventuel festival de micro-édition.


Un grand merci à vous donc si vous insérez un écu dans la tirelire. Ça fera ça de moins à Bernadette Chirac, et ça mettra de l'émoi dans l'équipe. Et puis si vous n'avez pas un rond, ben vous en faites pas, vous êtes déjà là à lire nos conneries, et c'est déjà une bonne chose ;-)

jeudi 5 mai 2016

#01 FIOUL FANZINE - MAI 16

Bien le bonjour, compagnons. 

Ravis de vous retrouver ici. Surtout que les nouvelles, en plus d'être fraîches, sont plutôt bonnes. En effet, après six mois d'hibernation de la part du Fioul #1, qui ne demandait que deux-trois pages à compléter, voilà qu'il se réveille en même temps que les bourgeons, en fleurs. Que le printemps est lyrique, youplaboum, gambadons dans les champs avec une jonquille dans l'cEnfin voilà.

En plus de ça, comme la majeure partie d'entre nous n'ont pas d'autres choix que de manger des épinards sans beurre (Rostropovich, sors ton violon), le number one était menacé de ne jamais sortir des imprimantes. Mais grâce au lancement d'un pot commun destiné à recueillir suffisamment d'écus pour un tirage à 200 exemplaires, nous avons atteint l'objectif visé, grâce à Triton, Léa, Kramer McPott, Aurélien, David, Agathe, Haïfa et Simon. Un bel élan de solidarité qui mérite des dédicaces dans le premier numéro, ainsi qu'un collier de nouilles et un bouquet de pâquerettes.

Photo par Léa T.
 
Donc c'est parti, suivez l'actualité ici ou bien faites ce que vous voulez, mais après ce jour férié ensoleillé, on va faire chauffer les machines. Alors attention, le Fioul sera très bientôt sous vos coudes, dans les bars, au salon de coiffure ou dans votre assiette !

 Bisous hiboux cailloux !

mardi 20 octobre 2015

LE FIOUL FANZINE

UN PEU D'HISTOIRE MAIS SANS STEPHANE BERN

Le Fioul Fanzine est un projet né autour d'une tablée de biscuits apéritifs, bières belges et copains rieurs, un jour humide du mois de septembre 2015. Mais l'idée est loin d'être novatrice, ô que nenni ! Car si à l'heure actuelle, le numéro un est en préparation, un ancêtre avait vu le jour il y a deux années auparavant, répondant au rocambolesque nom de "Lombricabrac". Celui-ci était tiré en 130 exemplaires, dans les locaux de la Briqueterie, à Amiens, lors de la première semaine de juillet 2013.


La couverture avait été honorée par l'Ours de la rédaction. Celle du Fioul premier le sera également, comme un clin d'oeil forcé à Lombricabrac. Pourquoi cela n'a pas perduré, vous demandez-vous peut-être ? Il n'y a aucune restriction budgétaire, aucun drame, aucune castastrophe naturelle pour semer la panique dans les chaumières, juste une explication scientifique qui éclaire bien des mystères : nous sommes des gros flemmards (surtout moi). Mais certains paramètres depuis tout ce temps ont été modifiés : en effet, des individus à l'étoffe de véritables sergents nous ont rejoint et sont prêts à se démener pour foutre des coups de rangers dans les pares-chocs moelleux de notre bataillon, au moindre signe de relâchement. Il faut donc voir, dans le Fioul, une renaissance et le début d'une nouvelle ère (d'autoroute).

LE FIOUL FANZINE, POURQUEWA ?

Destiné à recueillir les petites productions d'une bande de joyeux lurons, telles que des bandes dessinées, des nouvelles, des jeux à la noix, des billets d'humeurs, des cris de guerre ou des vocalises engagées, il a pour but de vous distraire pendant vos séjours aux sanitaires, d'accompagner vos pauses café/clope à la récréation, de vous rehausser le sourire quand ça ne va pas fort, de vous réapprendre à tourner les pages d'un livret et d'apprécier le contact du papier, bref... Un format A5 qui comporte une ribambelle d'idées plus ou moins loufoques, et qui n'attend que vous pour le feuilleter. Et qui sait, peut-être seriez-vous emballé à l'idée de nous rejoindre ? On espère être aussi convaincants que l'armée américaine.